Les Éditions Fidel Anthelme X

Accueil > L’Atelier > les Communs 2023 > Épicerie

Viviane Baubry

L’épicerie d’Augusta était une caverne où enfant je voyageais en clandestine chaque fois que je franchissais le rideau de perles.

 

L’épicière renifle dans son tablier, allonge le bras gauche vers les étagères bien trop encombrées pour savoir ce qui s’y passe.

Odeur de poussière, de suif, de beurre rance.

Agusta est souriante, joviale : elle s’arme du grand couteau qui fait peur en ayant pris bien soin de l’essuyer sur la manche de son avant bras gauche.

Promptement elle attaque la meule blonde de 35kg.

 

Du gruyère ! Le suspense est intense :

Combien de trous va-t-elle vendre à l’homme qui attend ?

Comment peut-on être assez malin pour vendre du vide ?

Quel en sera le volume ?

Le volume du vide : un grand mystère, comme les trous noirs dans le cosmos.

Quelle sera la forme des trous ?

Et si lui ne veut pas de trous, pas celui-là, pas de cette forme-là.

250 grammes de ce fromage n’offriront jamais le même morceau. Comment gérer une forme précise entre le poids du fromage et le volume des trous ?

Manger autour des trous ou manger seulement les trous ?

La problématique est insoluble pour la fillette qui observe.

La petite souris a fait un joli travail :

Ce morceau est en dentelle fragile

Il cassera avant la table.

Coupé plus épais il perdrait de son charme.

 

J’adorai aller chez Augusta.

Et aussi... Épicerie

Michel Maury

Michèle Bitton

Djamal Benoudiba

Colas Baillieul

Viviane Baubry

Michèle Poussier

Mise à jour :lundi 5 février 2024 | Mentions légales | Plan du site | RSS 2.0