Les Éditions Fidel Anthelme X

Accueil > Les collections > La Motesta

Egoïne

Erik Wahl

Distanciation sociale ? Société digitalisée ? Rapport marchand des corps ? Exploitation du corps féminin

Comme les œuvres de Jenny Holzer, Égoïne pourrait être projeté, avec un montage des photos de Maki (Welcome 2 my room) sur une musique électro minimale de Carsten Nicolai / Alva Noto. 

Photos de Maki Makimaki

2023 - Prix : 10 €
978-2-490300-21-1

Même auteur

On en parle

Pierre Gondran dit Remoux
Égoïne est une violence, celle du langage reproduit dans sa fonction minimale de commerce du corps prostitué. Du corps muet. Aucune pause, aucun souffle, aucune beauté possible. Que la fonction. Pas même une espace entre les mots qui ferait du lien entre eux si la chance d’être sur une même ligne leur était accordée. Mais non. Car c’est du non-lien absolu qu’il est question.
 

Yves Boudier
Le corps fait sens, les sens font corps", ainsi qu’on peut le lire à la toute fin du livre. Certes, mais ce qui domine pour moi dans ce texte en dents de scie, d’égoïne, c’est la violence, un mot dans lequel on se retient de lire pour elles seules les quatre premières lettres.
Le livre est fort. Merci de l’avoir publié tel, le lecteur sous le regard des Polaroïds.

 

sur Sitaudis par François Huglo

Et aussi... La Motesta

Mise à jour :lundi 5 février 2024 | Mentions légales | Plan du site | RSS 2.0