Les Éditions Fidel Anthelme X

Accueil > L’Atelier > les Communs 2023 > Escalier(s)

Fabio Longo

On est dans la rue , en bord de mer et le bleu a contaminé les façades par effacement
Ce sentiment de dilution qui m’envahit ces derniers temps en me mouvant dans cette ville d’adoption
Et est hélas le reflexe ultime du nomade qui vit dans mon âme depuis mon expatriation
Me lasse mais ne me laisse pas tranquille, obligeant mes jambes à aller voir ailleurs
Matinale depuis toujours je croise la voisine grecque emmitouflée dans son maison- duvet-cocon
Après je déboule quelque part là-haut derrière Bonne Mère et m’y perd encore
Cette cité phocéenne m’amène-t-elle à me perdre pour que tout change ?
J’échange ma peau d’artiste contre ouvrier et vais tafer au XVème
Bidon où je croise le vapeur tanqué faisant le guet
Observé par les loups urbains le parcours devient périlleux
Mais quand on est marseillais on craint dégun
Bd d’Athènes : je pleure comme une madeleine
Le soleil brille à tous : mortel
Mistral gagnant lave l ’ âme
L ’ amour est absent
Pardon se demande
Vaine chute
Chut !

Et aussi... Escalier(s)

Marie-Laure Gerin

Mise à jour :lundi 5 février 2024 | Mentions légales | Plan du site | RSS 2.0