Les Éditions Fidel Anthelme X

Accueil > L’Atelier > les Communs 2023 > Par la vitre

Fabio Longo

En partance

 du terminus pas

 de ticket valable. Quatre

 fois vingt puis dix-sept, serrées

 comme des sardines en boîte sans prise

 de main. Camerounaises, roms, algériennes,

israéliennes, voilées, françaises, toutes les nationalités

 sont pressées. Tour de Babel sur cheval de Troie. Poussée de

force jusqu’à la fenêtre la vitre devient passoire-miroir. Travaux pas finis, route bloquée, vitesse de croisade. Dehors, c’est sont les blacks qui rament qui trinquent et qui bronzent. Paysage au portrait, le rond-point cadre. Est-ce qu’on relâche la nuit les fous de l’hôpital de jour ? Rêverie arrêtée,

 facile on arrive à notre-dame Limite. Montée à la cité, l’œil plonge

 dans la mer. La décharge dort à la belle étoile sous le massif

de l’Etoile. L’oubligation. Vers pillé, bagarre éclate,

 c’est le quotidien, nous sommes pauvres

 mais à nous la vue imprenable.

Amies au bout. Les yeux

caressent un espoir

… de tendresse.

Et aussi... Par la vitre

Ysabel de Roquette

Viviane Baubry

Michèle Poussier

Marie-Laure Gerin

Mise à jour :lundi 5 février 2024 | Mentions légales | Plan du site | RSS 2.0