Les Éditions Fidel Anthelme X

Accueil > L’Atelier > les Communs 2023 > Par la vitre

Marie-Laure Gerin

 Tram 2

Du dehors on ne voit pas le dedans à cause d’une pub immense qui cache l’intimité des passagers, mais du dedans c’est :

Un punk à chien solitaire qui prend le soleil sur une chaise en fer, malcommode – en fer noir – plutôt hostile – Le chien pareil au maître

Des passants multicolores - indifférents et pressés 

Un océan de cannettes colorées divers- papiers volants et mots volés

Au pied d’un immeuble glauque Siglé « casino ouvert 7/7 »

 

Roulons.

Les cariatides de la fontaine des réformés

Des enfants qui jouent balancement de jets d’eau sur les bras nus des statues –

Ça rigole ça chahute vive la vie

 

Un gros chien roux au regard éteint attaché à l’entrée d’un magasin « tout à 2 euros. Les pattes sous le ventre Il attend Qui ?

 

Un flash d’éclair 

 

Le blanc aveuglant de l’église des réformés !!!!!!!!

La girafe repeinte en bleu !!!!!!!!

Les clochards rigolards à l’arrêt « Garibaldi »

Ça rigole ça chahute vive la vie

 

Un homme assis par terre avec sa pancarte ébréchée qui affirme

« Je suis un syrien multilingue, je donne des cours ».

Presque nu –

Sa barbe est plus longue que son pantalon.

 Le soleil toujours.

 Une escouade de contrôleurs devant l’arrêt Noailles

 Et les jeunes qui descendent à toute vitesse, comme des moineaux.

 Par la porte de derrière.

 

 

 

 

Et aussi... Par la vitre

Ysabel de Roquette

Viviane Baubry

Michèle Poussier

Marie-Laure Gerin

Mise à jour :dimanche 9 juin 2024 | Mentions légales | Plan du site | RSS 2.0